Quelle est la réglementation pour les scooters électriques ?

Si vous avez prévu de quitter la mobilité thermique pour la mobilité électrique, le scooter électrique peut être une excellente idée. Avec les nombreux avantages qu’il offre, il est de plus en plus prisé. Mais avant de vous lancer, vous devez connaître la réglementation pour ce type d’engin. Lisez donc cet article qui vous renseigne !

Que dois-je savoir sur les scooters électriques ?

Le scooter électrique est véhicule qui offre beaucoup plus d’autonomie. En effet, à chaque fois que la batterie est rechargée, vous avez droit à une autonomie moyenne qui peut varier entre 60 et 80 kilomètres. Une telle durée fait largement le bonheur de la majorité des utilisateurs.

Peut-être que cela vous conviendrait également ! En ce qui concerne le type de batterie utilisée, il s’agit ici d’une batterie lithium qui est bien plus avantageuse comparativement à la batterie au plomb.

Par ailleurs, le scooter électrique est un engin connecté qui vous offre plusieurs possibilités. D’abord, vous pouvez suivre vos deux roues par GPS. Dans le cas d’un vol, vous pouvez déclencher l’alerte.

Vous avez également la possibilité de voir les récents trajets ainsi que l’autonomie qu’il vous reste. Pour une recharge rapide, en fonction de votre position, vous avez une idée de l’endroit le plus proche où effectuer l’opération.

Alors que les premiers modèles coûtaient trop cher (au-delà de 6 000 euros), vous avez aujourd’hui la possibilité d’acquérir votre scooter électrique avec seulement 2 000 euros. Cela devrait suffire à convaincre un grand nombre !

Quelle est la réglementation actuellement appliquée en France ?

En France, tout conducteur de scooter électrique doit impérativement disposer d’un casque (modulable ou intégral), peu importe la puissance de son engin. Le port d’un gant est aussi exigé sous peine d’être amendé de 68 euros.

Notez que l’amende n’est pas seulement appliquée au conducteur, elle l’est également pour le passager. Pour conduire un scooter électrique en France, sachez qu’il vous faut nécessairement un permis de conduire qui dépend de la puissance de l’engin. À cela s’ajoute la condition d’âge.

En effet, lorsque la puissance de votre engin est inférieure à 4 kW avec une vitesse de 45 km/h, le conducteur doit être au minimum âgé de 14 ans. Il doit aussi disposer du permis AM. En revanche, lorsque la puissance est inférieure à 11 kW, l’âge de l’utilisateur doit être supérieur à 18 ans. Dans ce cas, le permis A1 est le document exigé.

Par ailleurs, avec un engin dont la puissance atteint les 35 kW, munissez-vous d’un permis A2 pour être en règle. Pour ce qui est de l’âge du conducteur, il doit bien entendu être supérieur à 18 ans. Notez également que l’immatriculation et l’assurance de votre moto sont aussi exigées en France.

Pourquoi conduire un scooter électrique est une bonne initiative ?

Opter pour un scooter électrique est une excellente initiative du point de vue environnemental. En effet, en plus du fait que cet engin soit très pratique pour circuler en milieu urbain, vous serez épargné des risques de pollution à l’environnement. Vous avez même la possibilité de circuler tout en évitant le dioxyde de carbone déployé par les véhicules. De plus, le scooter électrique a la particularité d’être extrêmement silencieux.

Vous évitez ainsi de gêner les autres lorsque vous circulez. L’autre avantage de conduire un scooter électrique réside dans le fait que la moto ne dégage pas d’odeur.

Nous serons heureux de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Auto Expression